Les transports de marchandises représentent un élément important quant à la logistique d’un e-commerce. En effet, s’assurer du bon acheminement au niveau du temps imparti permets de garantir une gestion de stock optimale. Egalement cela permet de pouvoir respecter les délais des commandes qui ont été effectuées.

shutterstock_110938862

Il est donc devenu essentiel pour les réseaux de transports, les logisticiens mais également pour les e-commerces d’être en mesurer de gérer le transport de manière plus optimale afin d’être plus rapide et plus économique. Ainsi l’utilisation des données existantes mais également en temps réel permet d’optimiser ces trajets. Mais pour comprendre comment la big data est en train d’influencer la logistique des transports, il faut d’abord analyser les problématiques liées à la gestion des transports.

La logistique de transport et sa gestion avant la big data

Afin de s’assurer du bon acheminement des marchandises il faut au préalable comprendre comment fonctionne les réseaux de transports et connaitre ses besoins pour ajuster les deux. Il existe de nombreuses offres de transports principalement dû au fait des différentes voies d’acheminement. Mais 3 questions sont à se poser avant de choisir son réseau de transport selon les besoins du e-commerce et du budget alloué au transport :

Quels sont les spécificités des réseaux de transports ?

Afin de choisir la meilleure offre pour son e-commerce il faudra analyser les réseaux selon des critères spécifiques :

  • Le mode d’acheminement

Il pourra être routier, maritime, ferroviaire, aérien ou multimodale (mélange ferroviaire et routier). Ici, il faudra voir où le e-commerçant décide de vendre. Par exemple, choisir un mode aérien permet un gain de temps mais est onéreux. Ainsi si un e-commerce vend uniquement sur un seul territoire il n’y aura pas d’intérêt à l’utiliser.

  • Les risques de transports

Ils sont également à analyser. Ici on peut trouver la limitation des ruptures de charges, c’est-à-dire limiter les transferts de marchandises d’un moyen de transport à un autre. C’est notamment le cas dans le transport multimodal. Egalement il y a l’utilisation d’unités de transport intermodal comme par exemple les conteneurs.

  • La disponibilité des moyens logistiques

Cette disponibilité est importante du point de départ au point d’arrivée de la marchandise. C’est le cas par exemple, des engins de manutention mis à disposition mais également des zones de stockages disponibles.

Ainsi analyser ces différents critères permettra de voir quel est le réseau qui sera le plus adapté à transporter la marchandise du e-commerce tout en respectant le budget prévu.

Comment sont planifiés les transports ?

Selon la demande auquel le prestataire fait face il pourra ajuster ses disponibilités en termes de capacités de transports mais également le taux de remplissage de chacun des véhicules. Ainsi cette étape de planification permet de gérer les quantités, les dates mais aussi les lieux de transports de marchandises selon le temps attribués et les capacités.

Pour les e-commerces cela permet de prévoir tout aussi bien sa gestion de stocks en avance en prévoyant des délais mais également quand livrer sa commande. Pour en savoir plus, découvrez nos articles sur la gestion de stocks et sur la manière d’optimiser sa livraison.

Comment sont gérés les transports ?

Cette dernière étape a principalement des contraintes administratives et techniques quant aux véhicules de transport.  Gérer les aspects administratifs et techniques des véhicules de transport permet d’assurer un bon acheminement des marchandises.

Tout d’abord, il y aura au préalable une analyse des marchandises à acheminer afin de voir quel type de véhicules sera le plus adapté pour le transport. Par exemple, des produits réfrigérés ne pourront pas être transporté dans n’importe quel véhicule. Ainsi il faut analyser intelligemment les marchandises et les capacités des véhicules afin de pouvoir transporter la marchandise.

Egalement cette étape permet de gérer les stocks propres au transport. C’est le cas notamment pour le carburant et les pièces de rechange. Il est essentiel d’avoir analysé les trajets et de proposer un tableau de bords adéquat au bon acheminement des marchandises.

Pendant le trajet, il est essentiel de pouvoir suivre l’acheminement afin d’évaluer les risques de délais  voir l’évolution des trajets afin d’évaluer les risques de délais. Pour les e-commerces cela permet de s’assurer du bon acheminement de ces marchandises ou de son stock au lieu dit au moment où il le souhaitait.

Trouver le meilleur réseau de transport est essentiel, pour un e-commerce, afin de s’assurer du bon acheminement de ses marchandises et que les délais soient respectés. Afin d’aider les e-commerces dans cette tâche, ITinSell a mis en place un baromètre des transporteurs ayant adhérés à leur programme. Ce baromètre permet de connaitre des statistiques sur trois facteurs essentiels : Le délai moyen de livraison, de prise en main et la délivrabilité dès la première présentation. Ainsi cet outil permet d’avoir des informations complémentaires afin de choisir son transporteur.

Par ailleurs, on assiste à une évolution de cette gestion de transport de la logistique pour obtenir un gain de temps sur les trajets. Mais également de faire des économies grâce à cette optimisation de temps. Ainsi, l’utilisation des données, soit la Big data, commence à se répandre dans tous les domaines d’activités et également dans la logistique.

La big data et la gestion des transports

La big data est utilisée dans les entreprises pour améliorer les performances grâce aux données récoltées que ce soit des clients mais également dans l’entreprise même.  Chaque jour il y plus de  150 000 livraisons effectuées avec 90 000 véhicules dans le monde il est donc primordiale d’analyser ces données afin d’obtenir un gain de temps et de réaliser des économies. Bien entendu, l’utilisation de ces donnés au niveau logistique n’est qu’à ses débuts mais déjà nous pouvons voir l’intérêt qu’elle apporte pour la logistique mais également pour les e-commerces.

Analyser les trajets passés

L’une des principales préoccupations des logisticiens, mais également des e-commerces, est d’économiser de l’argent sur les derniers kilomètres effectués. Ceux-ci peuvent se révéler plus cher et peut faire perdre du temps. Pour cela, l’utilisation des données et la manipulation de celles-ci permettent d’optimiser les trajets aussi bien pour ces derniers kilomètres que pour la totalité du trajet.

Les données récoltées sur les trajets précédents permettent d’analyser les comportements des chauffeurs. Egalement, l’analyse se fait sur le trafic existant sur les chemins empruntés comme les heures de pointes. Ainsi, les données apportent des directives sur les chemins à emprunter mais également sur la manière de conduire afin de réduire le temps mais également les coûts.

Ces données permettent d’améliorer les trajets et de gagner du temps et de l’argent, cependant il ne faut pas négliger un point essentiel qui peut rapidement balayer les résultats : Les facteurs extérieurs.

Analyser les facteurs extérieurs

Connaitre les trajets passés est un bon indicateur pour améliorer ces trajets mais il ne faut pas oublier les facteurs extérieurs qui sont importants qui sont liés aussi bien à la concurrence qu’au trajet en lui-même.

  • Analyser la concurrence

Pouvoir analyser au préalable comment la concurrence effectue ses trajets est un avantage, mais qui n’est qu’à son stade primaire. Il n’est pas encore possible d’analyser les trajets d’un concurrent en particulier mais il est possible d’analyser tous les chemins utilisés et d’en tirer des conclusions. En effet, voir les routes qui ont été utilisé par son entreprise mais également par les autres permet de voir quelles sont les routes inutilisées. Cela permet encore de gagner du temps et par conséquent des économies.

Cependant il ne faut pas négliger les facteurs extérieurs liés au trajet en lui-même. En effet, même si un trajet parfait a été établi avec l’analyse des trajets précédents de l’entreprise mais également ceux effectués en général, certains éléments ne sont pas prévisibles.

  • Modifier le parcours en temps réel

Avoir établi un nouveau parcours de trajet qui semble plus optimal ne veut pas dire qu’il ne fera pas face à des problèmes inattendus. L’utilisation de systèmes informatiques poussés permet également d’analyser les données en temps réels.  Ainsi, ces systèmes permettent de modifier un trajet  car il risque d’être perturbé notamment à cause d’un trafic anormal lié à un accident.

Egalement les informations sur les points de livraison sont prises en compte, c’est le cas si ce point a été modifié à la dernière minute par le client. En effet, certains e-commerces en accord avec leurs réseaux de transport peuvent offrir cette possibilité mais il faut également que le service soit adapté. L’utilisation des données permet de satisfaire ce service.

La gestion de transport est un élément essentiel à la logistique et qui fait face à le plus d’imprévus. Parallèlement, les transports de marchandises peuvent être optimisés afin de gagner du temps mais également de faire des économies.  Pouvoir le faire permet d’avoir un avantage concurrentiel et d’être plus efficace. Pour se faire  avoir la possibilité de prévoir au maximum les trajets mais également de pouvoir les modifier en temps réel permet d’obtenir de meilleurs résultats. La big data intervient donc comme un accélérateur dans ce processus pour la gestion de transport en logistique et il sera intéressant de voir l’évolution et les prédictions possible à venir.

Envie de booster votre activité ecommerce?
Téléchargez gratuitement cet Ebook afin de découvrir les conseils, les recommandations et les témoignages d'experts pour développer votre stratégie de développement.

 

.