La problématique des derniers kilomètres de livraison est de plus en plus présente avec le développement du commerce en ligne. Hors ce dernier trajet essentiel à l’acheminement d’une commande représente 20% du coût total de transports de marchandises. En plus de ça, s’ajoute la contrainte du client qui souhaite une livraison rapide de sa commande. Ainsi, on assiste à la multiplication de start-up ayant pour souhait de répondre à cette problématique.

Ces nouvelles entreprises ont pour but de réduire les coûts logistiques des derniers kilomètres de livraison en proposant aux e-commerces la rencontre entre commerces et particuliers. Ceci dans le but que ces derniers effectuent les trajets d’acheminement sur les derniers kilomètres séparant la commande aux clients.

Par ailleurs, ces trajets représentent également une nuisance pour l’environnement. En effet, ceux-ci représente 25% des émissions de gaz à effet de serre (Source : Comité d’analyse stratégique). Ainsi, proposer une démarche éco-responsable a pour but de réduire cette contrainte tout en diminuant les coûts logistiques pour un e-commerce.

Voyons ensemble les différentes start-up qui existent à ce jour pour répondre à ces contraintes.

La mise en relation de livreurs et e-commerce pour réduire les coûts logistiques

Ces nouvelles start-up ont saisi l’opportunité qui existait de réduire les coûts logistiques en offrant une alternative aux e-commerces. Dorénavant, il est possible de mettre en relation des particuliers souhaitant arrondir leurs fins de mois et des e-commerces voulant réduire leurs coûts.

Pour également répondre aux attentes des clients en ligne, ces starts-up se positionnent sur différents créneaux :

  • La rapidité de livraison

Force est de constater que les clients en ligne souhaitent obtenir leurs commandes en ligne le plus rapidement possible. Une start-up lilloise propose de répondre à cette problématique : Colisweb Le service propose aux internautes une gamme variée de produits disponible chez eux ou à l’endroit qu’ils le souhaitent entre 2 et 3 heures après leurs commandes. Pour se faire, des livreurs sont engagés pour récupérer les colis et les distribuer durant cette tranche horaire.

Coliweb

Dans la même veine, il existe également la start-up Tok Tok Tok, que nous avions déjà évoqué dans notre article sur les nouveaux modèles de livraison.

La contrainte pour les e-commerces est d’avoir un magasin ou un canal de distribution physique afin de récupérer les commandes pour les acheminer auprès des clients. Mais face à la croissance de ces sites nous pouvons imaginer le moment où ces sites fonctionneront comme des places de marchés mettant en relation les clients en ligne avec des livreurs.

  • Produits étrangers

Ces derniers kilomètres représentent également une contrainte lors de les échanges d’export ou d’import de produits étrangers. Pour cela, la start-up Globshop, propose aux voyageurs de ramener des produits qui ne sont pas disponible en France. Ceux-ci peuvent proposer aux clients en ligne certains produits qu’ils ont pu utiliser durant leurs voyages afin de les ramener dans l’Hexagone.

globoshop 2

Ce service qui est à ce jour proposé entre particuliers et particuliers peut représenter un facteur de croissance pour e-commerces. En effet, ce service pourrait permettre aux e-commerces de tester leurs produits à l’étranger grâce à ces livreurs. Cette idée qui n’est pas encore d’actualité ne représenterait pas une alternative à l’exportation mais plutôt un moyen pour les e-commerces de voir la réaction de consommateurs locaux et leurs avis face à leurs produits.

Ces starts-up permettent de réduire les coûts logistiques sur les derniers kilomètres grâce à la mise en relation entre livreurs et commerçants pour ainsi offrir plus de choix aux clients en ligne. Cependant, les e-commerces « purs » font face à des contraintes que ce soit de distributions physiques ou bien de services entre particuliers.

Mettre en avant ces deux starts-ups montrent l’intérêt et le besoin réel de réduire les coûts logistiques sur les derniers kilomètres pour tous types de commerces. Par la suite, nous pouvons imaginer ces services appliqués vers les e-commerces uniquement.

A ce jour, les besoins se font de plus en plus ressentir sur la réduction de CO² lors de l’acheminement des commandes sur ces derniers kilomètres. Tout en répondant à la problématique liée aux coûts logistiques, avoir une démarche éco-responsable permet ainsi d’améliorer les livraisons.

Contribuer à l’environnement tout en acheminant ses commandes

Comme dit précédemment, la problématique des derniers kilomètres touche également la question environnementale. En effet, ces kilomètres représentent 25% des émissions de gaz à effet de serre. Ainsi répondre à ce problème est également une nécessité pour chacun. Il est donc important que les e-commerces eux-mêmes se posent également cette question.

  • Prendre en compte le trajet de chacun

Il était impossible de réaliser cet article sans mentionner la start-up Drivoo qui a remporté le prix de la meilleure start-up e-commerce 2015 attribuée par la FEVAD. L’originalité de cette start-up réside dans l’axe pris sur cette démarche éco-responsable. En effet, l’idée est également de proposer aux clients en ligne la possibilité d’acheter ce qu’ils souhaitent et d’être livrés le plus rapidement possible.

drivoo

La particularité ici de Drivoo est de permettre aux livreurs d’optimiser leurs trajets en livrant sur leur route les clients. Par ailleurs, la start-up incite ces livreurs à utiliser les transports en commun, le vélo ou d’effectuer leurs trajets à pieds pour acheminer les commandes.

  • Le transport de colis encombrants

Afin d’optimiser les trajets qu’ils nous arrivent d’effectuer, la start-up colis-voiturage propose aux utilisateurs voyageurs de répertorier leurs trajets pour acheminer des colis. La différence ici est de privilégier les espaces inutilisés pour ainsi proposer de livrer des colis encombrants ou non sur de longue distance pour économiser l’émission de CO².

colis voiturage

Ce service est proposé entre particuliers et particuliers mais montre l’importance de se poser la question quant à la démarche éco-responsable. Bien que ce service ne soit pas destiné directement aux e-commerces, il est important de voir les évolutions sur son marché pour ainsi mieux les répercuter sur son activité.

En conclusion, on voit donc l’éclosion de start-up qui se soucient de l’impact des derniers kilomètres aussi bien en termes de coûts logistiques qu’en termes d’environnement. Bien que ces starts-up n’aient pas pour cibles directement les e-commerces, il est important de voir les évolutions qu’elles apportent. Ceci dans le but de trouver de nouvelles solutions et de mieux répondre aux problématiques actuelles. Ainsi avoir une démarche plus personnelle via des livreurs permet d’une part d’humaniser cette étape mais également de répondre aux attentes de clients en termes de rapidités et de questions environnementales.

Envie de booster votre activité ecommerce?
Téléchargez gratuitement cet Ebook afin de découvrir les conseils, les recommandations et les témoignages d'experts pour développer votre stratégie de développement.